10 techniques pour apprendre RAPIDEMENT et EFFICACEMENT

Marhaban mes ami(e)s مَرْحَباً أَصْدِقَائِي وَ صَدِيقَاتِي

J’espère que vous allez bien.

Dans cet article, qui est la transcription de la vidéo ci-dessus, est tiré du livre dOlivier Roland: « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études ». Dans cet article, vous allez apprendre 10 techniques basées sur la science qui vont vous permettre d’apprendre rapidement efficacement. Ces techniques ne sont, malheureusement, pas enseignées à l’école. Vous pouvez, bien entendu, utiliser ces techniques pour mieux progresser dans votre apprentissage de la belle langue arabe. Surtout dite moi ce que vous pensez de ces techniques, en laissant votre commentaire en bas de cet article. 

Ça vous paraît trop beau pour être vrai, à vous d’en jugez !

L’éducation consiste à : apprendre, à mémoriser et a utilisé nos nouvelles connaissances au mieux dans des situations inédites. Donc, en gros à nous préparer au mieux dans la vie que nous allons mener. Et pourtant, nous pouvons passer 20 ans de notre vie et plus sur les bancs de l’école et l’école ne nous apprend jamais à apprendre. Comment expliquez-vous cela ?

Nous allons, tout au long de cet article, ce qu’on aurait dû vous dire à l’époque à l’école : des trucs et astuces simples pour apprendre plus efficacement. Pour que vous soyez performant dans votre capacité d’apprentissage de mettre toutes les chances de votre côté dans la vie vous devez améliorer plusieurs capacités universelle donc vous vous servirez toute votre vie ensuite pour un nombre incalculable de tâches.

1- Votre mémoire à long terme

En apprenant comment correctement mémoriser ce que vous devez ou voulez apprendre, vous pourrez retenir plus facilement et plus longtemps tous ce que vous apprenez et que ça sera beaucoup plus efficace que le bachotage.

2- Votre mémoire de travail

C’est dans cette mémoire que vous téléchargez les éléments de votre mémoire à long terme pour les traiter. L’améliorer développera aussi votre intelligence puisqu’elle est directement reliée, comme nous le verrons après.

3- Votre capacité de concentration

En renforçant votre capacité à vous concentrer pleinement sur ce que vous faites sans vous laisser distraire, vous renforcez votre productivité et vous serez aussi plus heureux (se) car vous saurez profiter pleinement du moment présent.

4- Votre volonté

En améliorant votre volonté vous serez davantage capables de résister aux tentations qui pourraient nuire à votre objectif comme cet appétissant gâteau au chocolat alors que vous faite un régime où cette partie de jeu vidéo alors que vous vous êtes promis de faire du sport. Vous ferez davantage pour ce que vous avez promis de faire et cela vous donnera un avantage énorme dans la vie pour réussir ce que vous voulez.

5- Votre motivation

En apprenant ce qui vous motive réellement et en entretenant la flamme de cette motivation, vous saurez comment être plus motivé que la plupart des gens. Cela vous donnera davantage d’énergie, d’enthousiasme et de créativité dans tout ce que vous faites et en plus vous serez plus heureux.

6- La Loi Pareto

La bonne nouvelle est que pour chacune de ses compétences fondamentales, il existe des outils et des méthodes 20/80 pour augmenter grandement vos capacités. Et par la méthode 20/80, je vous renvoie à la loi de Pareto : en gros on va se focaliser sur les 20% d’actions qui amènent 80% des résultats. Commençons par le commencement : est-ce que devenir plus intelligent ça vous dirait ? En fait on ne pouvait pas gagner six (6) points à votre QI (quotient intellectuel) en 30 jours grâce à une technique scientifiquement prouvée et peu connu. En 2008, une équipe de chercheurs internationaux à l’université de Berne en suisse et de l’université du Michigan aux États-Unis, lâchent une bombe ! Contrairement à ce que l’on pensait jusqu’à présent, il serait possible de significativement augmenter notre intelligence fluide. Depuis que les psychologues Raymond Cattel et John L. Horn ont identifié ce concept au début des années 70, la majorité des psychologues acceptent le fait que notre intelligence se divise en deux grandes catégories principales : l’intelligence fluide et l’intelligence cristallisée. L’intelligence fluide est notre intelligence brute c’est-à-dire notre capacité à penser logiquement et à résoudre des problèmes dans une situation nouvelle, tandis que l’intelligence cristallisée reflète nos compétences, nos connaissances et nos d’expérience. Et les chercheurs étaient unanimes à estimer qu’il était impossible d’améliorer notre intelligence fluide. L’intelligence fluide relevé de l’inné et l’intelligence cristallisée de l’acquis. C’était sans compter cette équipe de chercheurs menée par le docteur Gegi. Ils mirent au point un logiciel conçu pour entraîner la mémoire de travail et le firent utiliser par 70 personnes réparties en quatre groupes. Les groupes utilisèrent en 20 minutes par jour pendant huit à dix-neuf jours. Ils passèrent un test de QI avant traitement et après et leurs résultats furent comparer à 4 autres groupes qui n’ont pas utilisé ce logiciel. Les résultats furent stupéfiants : toutes les personnes ayant utilisés ce logiciel eurent un bien meilleur résultat au test. De plus une analyse détaillée des résultats du test montrait que :

1– L’intelligence fluide augmentait significativement de 40% en moyenne.

2– Le niveau d’augmentation de l’intelligence fluide était corrélé au temps passé à s’entraîner. Les personnes s’étant entraînées durant dix-neuf jours d’affilée voyaient leur intelligence fluide augmenter quatre fois plus que ceux s’étant entraînés huit jours. Cela signifiait que tout comme vous pouvez développer votre force et votre endurance générale en faisant des exercices augmentant ainsi vos performances dans un grand nombre de sports, il était donc possible en entraînant sa mémoire de travail de devenir plus efficace à toutes les tâches qui utilisent cette mémoire de travail. Et c’est exactement ce que fait le logiciel utilisé dans l’expérience. Il entraînait la mémoire de travail, celle que nous utilisons pour les taches mentales comme : compter, lire, jouer aux échecs, fléchir …etc. Alors, vous allez me dire génial : comment je peux faire pour utiliser ça concrètement pour améliorer mon intelligence ? Eh bien la bonne nouvelle c’est qu’il existe plusieurs logiciels qui vous permettent de reproduire celui utilisé dans l’expérience et de booster votre intelligence aussi. J’ai personnellement utilisé le logiciel QI MINDWARE qui est payant. Il y a aussi une version gratuite appelée BRAIN WORKSHOP. Par contre, attention ces logiciels ne sont pas pour les timides. Le principe même du Dual N-Back qui est au cœur de ces logiciels est d’être très difficile c’est pour cela que ceci entraîne votre mémoire de travail. Les travaux des scientifiques montrent que les gains maximaux obtenus avec une demi-heure de pratique par jour pendant au moins 19 jours consécutifs. La différence des gains obtenus va de 10% sur 8 jours consécutifs jusqu’à 44% au bout de 19 jours. Vous entraînez sur ces logiciels non seulement votre mémoire de travail mais aussi votre concentration et votre motivation générale et donc votre capacité à vous accrocher à vos projets. Je vous ai mis des liens vers ces logiciels en bas de cet article ainsi qu’un lien pour télécharger un complément PDF gratuit qui vous explique comment les utiliser.

7-La méditation

Ensuite est-ce que ça vous direz l’autre un petit perdu dans vos pensées et un peu plus concentré(e) sur les tâches que vous voulez faire ? Si oui, et bien la méditation va vous aider. La méditation est une pratique qui se développe de plus en plus en Occident et qui a de nombreux avantages. Tout d’abord, elle peut se pratiquer à raison de quelques minutes par jour sans demander d’équipement spécial, contraignant ou coûteux. Tout ce qu’il faut c’est un endroit calme et un peu de temps. Cela lui a permis de s’intégrer facilement dans nos vies et être accessible partout et par tout le monde. De même, la méditation peut être pratiquée par tous les gens de toutes religions même ceux qui n’en ont pas. Le but de la méditation est d’exercer votre concentration c’est-à-dire fixer votre attention sur une chose en particulier comme le but de la musculation et d’exercer votre corps. La méditation permet de nous entraîner à fixer notre attention en nous donnant de manière simple et efficace de prendre conscience que nos pensées dérivent souvent et à nous entraîner à ramener notre concentration sur ce qui nous intéresse quand nous nous rendons compte qu’elles dérivent. De nombreuses études scientifiques ont découvert de nombreux bénéfices à la pratique de la méditation comme : une réduction considérable du stress,  une réduction de l’anxiété, des colère et des tendances dépressives, un renforcement notable de notre système immunitaire, un renforcement des émotions positives et des facultés d’attention, une diminution de la tension artérielle chez les hypertendus, une augmentation de la longévité de 23% pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle…etc.

Mais quels sont les effets de la méditation sur l’intelligence, la concentration et la motivation ? Et bien dans le même registre que les effets sur la santé la médiation augmente votre capacité à gérer vos émotion, votre capacité de concentration, réduit les troupes de la tension, augmente votre mémoire et vos capacités de traitement visuel, améliore vos capacités d’apprentissage et réduit votre risque de faire du multitâche : des activités qui ruminent littéralement votre productivité. Waw, ça fait vraiment beaucoup de bénéfices !

Alors comment commencez à méditer simplement ? Eh bien, vous pouvez commencer par cet exercice tout bête que vous pouvez pratiquer dès aujourd’hui sans aucun matériel : vous vous asseyiez quelque part confortablement, vous pouvez aussi vous mettre dans la position du lotus officiel de la méditation et vous allez tout simplement fermer et prendre trois grandes inspirations très profondes pour vous relaxer et ensuite simplement vous concentrez sur votre respiration, sur l’inspiration d’abord sur l’expiration suite. Et le but est que vous concentriez le plus longtemps possible sur votre respiration. Vous allez voir que des pensées vont arriver en permanence et c’est normal. Déjà un petit truc simple que je vous recommande d’utiliser au début c’est de donner quelque chose à faire à votre esprit pour qu’il soit un tout petit peu moins distrait. Donc la meilleure chose à faire pour ça est tout simplement de de compter vos respiration. Donc l’exercice que je vous propose est le suivant : vous inspirez et vous comptez dans votre tête sans le prononcer et vous expirez et vous comptez 1, vous inspirez et vous compter 2, vous expirez et vous comptez 2 aussi et vous comptez comme ça jusqu’à 10. Une fois vous arrivez à 10, vous revenez jusqu’à zéro(0).  si à un moment vous vous rendez compte que vous êtes perdu(e) dans vos pensées et que vous avez perdu le compte du nombre des respirations, eh bien vous revenez tout simplement à 0 et vous m’abandonnez pas tant que vous n’avez pas été au moins une fois jusqu’à 10  puis à 0 sans interruption.

Alors vous verrez que nombreux de pensées viendront- mais il est absolument impossible de ne penser à rien.  C’est normal ne vous inquiétez pas. Dès que vous vous rendez compte que vous êtes en train de penser à autre chose, dite vous juste : « Ah, je suis en train de penser » et revenez gentiment sans ressentir de culpabilité particulière sur votre respiration. Pratiquez ça cinq (5) minutes par jour et déjà cela va vous donner de nombreux bénéfices qui ont été partagés dans cet article. Et encore une fois vous aurez accès aux références scientifiques dans la description. Voyons à présent comment hacker votre physiologie pour apprendre plus efficacement. Une méta-analyse de 18 études réalisées entre 1966 et 2001 a montré que le faire faire des séances de fitness régulières des personnes âgées augmentent significativement leurs performances intellectuelles.

Des séances cardio rendent le cerveau plus efficace, plus plastique et davantage prêt à s’adapter à de nouvelles situations. Le simple fait de marcher régulièrement de 2,5 km par jour divise presque par deux le risque d’avoir une maladie touchant le cerveau, comme Alzheimer chez les hommes âgés de plus de 71 ans par rapport à ceux qui marchent moins de 400 mètres par jour. Le fait de faire régulièrement de l’exercice augmente significativement les capacités d’apprentissage et de mémorisation. Des séances régulières de sport pendant trois (3) mois ont par exemple augmenté l’alimentation sanguine de la zone du cerveau dédié à la mémoire et à l’apprentissage l’hippocampe de 30%. Le fait de faire une séance de sport de 30 minutes à 1 heure a rendu des employés plus productifs, moins stressés et même moins fatigués. Je pourrais continuer longtemps comme cela car les études qui vont dans ce sens sont innombrables. Donc, retenez ceci : faites du sport régulièrement non seulement c’est bon pour votre santé et votre moral mais c’est aussi bon pour vos performances d’apprentissage. Si vous êtes débordé, vous pourrait quand même faire une séance de 7 minutes par jour. Cette séance consiste à faire 12 exercices pendant 30 secondes à l’intensité maximale dont vous êtes capables en reprenant 10 secondes de repos et pas une de plus entre chaque exercice. Enfin, sachez que de nombreuses études montrent que pratiquer un instrument de musique augmente le QI, l’attention et les notes à l’école des élèves. Mais surtout apprendre un instrument de musique est une pratique qui peut être très agréable en elle-même et surtout qui, à la fin, vous donne une compétence utile et géniale et donc il n’y a pas de raison de s’en privé.

Maintenant que nous avons vu comment booster votre intelligence, booster votre concentration et booster votre discipline, voyons comment apprendre à apprendre. Tout d’abord en apprenant comment lutter contre la courbe de l’oubli. La coupe de l’oubli a, pour la première fois, été étudiée scientifiquement par le psychologue allemand Hermann Ebbinghaus en 1885, après qu’il ait mesuré au bout de combien de temps en moyenne nous oublions ce que nous avons appris. Le principe de ce qu’il a découvert est simple : nous oublions très rapidement l’essentiel de ce que nous n’utilisons pas. Ce n’est pas vraiment une découverte bien sûr mais il est le premier à avoir précisément mesuré cet oubli et à l’avoir prouvé. Les chiffres qu’il a mesuré donnent le tournis : en neuf heures, on oubli plus de 60% ce que nous avons appris, ensuite l’oubli est plus linéaire. Au bout de cinq jours nous avons oublié 80% de ce que nous avons appris et nous oublions lentement le reste ensuite. Le concept a mis du temps pour faire son chemin mais il a fini par être analysé en détail et aujourd’hui des scientifiques savent en tirer parti pour mieux apprendre. Des logiciels soit capables d’analyser votre courbe de l’oubli pendant que vous apprenez quelque chose et de vous représenter ce que vous voulez retenir au moment même où vous alliez l’oublier pour optimiser au maximum le stockage de l’information dans votre mémoire à long terme. Cela s’appelle : la répétition espacée. Le principe de base est simple : le logiciel vous présente plus souvent ce que vous avez du mal à retenir et plus rarement ce que vous retenez facilement. Ce logiciel vous présente des éléments à prendre sous la forme de flashcards qui je vous pose des questions sur ce que vous avez appris. Vous répondez à cette question dans votre tête ou à l’écrit puis vous appuyez sur un bouton et la réponse s’affiche. Vous précisez alors en cliquant sur l’icône correspondante si vous vous rappelez parfaitement de la réponse auquel cas le logiciel programme la visualisation de cette carte dans un temps plus lointain qui s’éloigne de manière exponentielle au fur et à mesure que vous répondez correctement à cette carte. Ou alors vous vous rappelez moyennement bien cette réponse auquel cas le logiciel programme la carte pour quelle vous soit présentée plus rapidement. Ou alors vous vous rappelez pas du tout de la réponse correcte auquel cas le logiciel réinitialise la carte et vous la représente très rapidement. Du coup, une sélection naturelle s’opère et vous vous retrouvez rapidement à ne réviser que le contenu que vous avez du mal à apprendre.

De plus, les logiciels utilisant cette technique sont conçus pour vous permettre de tester votre mémoire plutôt que de simplement vous représentez le savoir à intégrer. Et comme nous le verrons juste après, tester votre mémoire est une manière beaucoup plus efficace d’apprendre. Et certains de ces logiciels sont conçus pour être universels : vous pouvez les d’alimenter avec tout ce que vous voulez apprendre ce qui ont fait des outils géniaux pour hacker votre éducation. Et le plus beau dans tout cela le logiciel le plus utilisé est gratuit et les autres coûtent souvent une bouchée de pain. Donc les deux logiciels que je vous recommande : tout d’abord les logiciels de Mosalingua pour apprendre une langue sont sont extrêmement efficaces et pour prendre tout, vous avez Anki qui est gratuit et open source, qui vous permet de créer des cartes sur tout ce que vous voulez apprendre. Et des centaines de cartes conçues pour apprendre des données créées et partagées par des utilisateurs sont également disponibles gratuitement sur internet. Nombreux sont ceux qui se focalisent sur l’apprentissage des langues mais il y a aussi bien aux domaines couverts comme l’anatomie, la biologie, des math, la géographie et même les oiseaux et bien d’autres sujets pour ceux que ça intéresse. Donc, comme pour le reste vous avez des références dans la description.

8- La gamification

Voyons maintenant une deuxième manière d’apprendre efficacement et c’est tout simplement la gamification. Le gros problème de ces nombreux logiciels c’est que ils ne sont pas efficaces au contraire mais qu’ils sont efficaces uniquement lorsqu’ils sont utilisés régulièrement pendant un laps de temps suffisamment long. Alors au début, on est motivé mais quelques jours après c’est une autre histoire. Tenir plus que quelques jours demande une grosse motivation et très peu de gens s’y tiendront. C’est pour cela que conscient du problème, les créateurs de logiciels d’apprentissage se sont penchés sur des moyens de motiver les gens pour utiliser ces logiciels sur le long terme. Ils se sont rendus compte que des logiciels étaient déjà utilisés par une bonne partie de la population qu’ils visent et que ces logiciels sont tellement motivant qui rendaient même certains de leurs utilisateurs complètement addicts et ces logiciels sont bien sûr les jeux vidéo. Certains concepteurs ont alors commencé à intégrer des éléments de ces jeux vidéo dans leurs logiciels d’apprentissage pour motiver leurs utilisateurs à tenir sur la distance. Cette pratique a remporté un tel succès qu’on lui a donné un nom la gamification ou « l’udification » en bon français. Les logiciels gamifiés intègrent typiquement différents éléments comme :

  • un système de progression visuelle ; vous gagnez des points, des badges et des trophées au fur et à mesure que vous avancez en apprentissage,
  • un système de classement avec les autres participants notamment si ce logiciel est en ligne,
  • les feedbacks immédiats du système et des propositions de correction,
  • un système de compétition avec vos amis en général facilement trouvé par le logiciel en ligne grâce à Facebook,
  • une histoire avec une narration, des points clés qui se débloquent au fur et à mesure un petit peu comme dans un livre dont vous êtes le héros.

Alors, quels sont les meilleurs logiciels du domaine ? Un site amusant pour les fans de jeux vidéo est Habitica. Il vous permet de gamifier toute votre vie en fixant vous fixons vous-même des d’objectifs et en vous permettant de gagner des points d’expérience et des pièces d’équipements qu’on vous atteignez et on vous font perdre des points de vie qu’on vous les rater. Et en complément de Mosalinga, j’utilise pour mon apprentissage du portugais un logiciel génial qui est, selon moi, la quintessence de ce qui se fait en la matière : Duolingo. Duolingo est une application entièrement en ligne que vous pouvez utiliser sur votre ordinateur ou sur votre smartphone tablette pour apprendre des langues et qui est, surtout entièrement et complètement, gratuite. En ce moment, elle propose aux francophones d’apprendre l’anglais, l’espagnol, l’italien, l’allemand et le portugais. D’autres langues arriveront ensuite .Les anglophones ont encore plus de choix, ils peuvent également apprendre le norvégien, le néerlandais, le danois, le suédois, le turc, l’espéranto, le norvégien, l’ukrainien, le russe entre autres langues, Vous pouvez même prendre des cours de Klingon, cette langue artificielle créée pour la série Star trek. Donc encore une fois, vous avez les références dans l’inscription. Voyons à présent, comment doubler votre performance d’apprentissage avec les rappels. La meilleure technique pour apprendre efficacement est de vous rappeler à intervalles réguliers ce que vous avez appris sans le texte initial plutôt que de le relire. A la fin d’un cours, d’une conférence, de quoi que ce soit dans lequel vous avez appris quelque chose d’important, prenez 30 secondes pour noter les choses les plus importantes. Ne croyez pas non plus que parce que vous avez pris des notes tout au long de l’événement, que cela vous dispense de cet exercice, au contraire. Prenez 30 secondes, pas une de plus.

Si vous faites de cette méthode une habitude vous avez développé une compétence extraordinaire : la capacité de choisir et de vous rappeler de l’essentiel et ça été scientifiquement prouvé que c’est plus efficace. Je vous ai mis les références également dans la description. Ensuite, comprenez que mieux vaut 5 minutes par jour qu’une heure une fois par semaine. On vous l’avez sans nul doute déjà dit pas mal de fois et les recherches montrent que c’est vrai. Quand vous apprenez quelque chose, il vaut souvent mieux prendre régulièrement un peu que de faire des Sessions intensives et espacées. Quand vous apprenez la guitare, mieux vaut pratiquer quelques minutes tous les jours qu’une heure d’affilée une fois par semaine. Idem pour la méditation, la dance, les langues et pratiquement tous ce que vous voulez apprendre.

9- L’art de vous challenger

Quand vous pratiquez quelque chose que vous apprenez demandez-vous : êtes-vous en train d’apprendre quelque chose de nouveau qui vous challenge ? ou êtes-vous juste en train de refaire quelque chose que vous avez fait des centaines de fois et qui ne vous apprend rien de fondamental ? Pour que vous appreniez vraiment quelque chose et que ça soit une vraie compétence et pas juste un savoir intellectuel, vous devez réussir des challenges qui vous font utiliser le savoir que vous apprenez d’une manière qui va vous motiver de sortir de votre zone de confort. Par exemple, quand j’ai décidé de quitter l’école à 18 ans pour créer ma boîte à 19 ans, c’était vraiment un challenge qui était difficile pour moi mais que j’avais aussi extrêmement envie de réussir. Le résultat : je suis passé d’un cancre à l’école qui était tellement démotivé qu’il démotivait des profs. J’ai été même convoqué par le directeur par rapport à ça, à quelqu’un qui avait le feu sacré, qui avait une motivation à toute épreuve qui, quand il voyait une montagne en face de lui, fonçait dedans, il faisait un trou dedans. Il s’est passé quelques mois entre Olivier qui était affalé sur sa table et qui aspirait l’énergie des autres, à Olivier qui débordait d’énergie et qui peut arriver à motiver les autres. J’étais la même personne. La seule différence, c’est que j’ai trouvé un projet motivant qui me challenger et j’avais vraiment envie de réussir et ça était une des plus grandes sources d’apprentissage de toute ma vie.

Et enfin le hacker qui est trop peu souvent partagé c’est, tout simplement, le fait d’enseigner.

10- Enseigner

c’est l’une des meilleures manières d’apprendre plus vite quoi que ce soit. C’est de l’enseigner tout simplement. Le fait d’enseigner vous force à :

  • Structurer votre savoir,
  • Le présenter dans un certain ordre,
  • Réduire les zones d’ombre que vous pourriez avoir.

Cela met également votre cerveau en « mode moteur de recherche » ce qui veut dire qu’il va être en permanence en train de chercher les manières d’augmenter et d’améliorer la manière dont vous enseignez. Essayez donc d’enseigner quelque chose que vous apprenez. Avec un peu de pratique, vous arriverez à expliquer à de grands débutants ce que vous faites de façon à ce qu’ils comprennent même s’ils n’ont jamais pratiqué. Et attention, vous n’avez pas besoin d’être le plus grand expert du monde pour pouvoir enseigner quelque chose. Je veux dire, si vous faites deux ans de judo, ça fait pas de vous quand même ceinture noire ou un grand champion olympique mais qu’est-ce que vous pouvez donner quelques bons conseils à des débutants qui démarrent ? Bien sûr que oui et peut-être même vous allez donner les meilleurs conseils que quelqu’un qui fait du judo depuis 20 ans, parce que vous avez tout simplement une meilleure compréhension, une meilleur mémoire de ce qu’est que de commencer puisque c’est plus frais pour vous. Donc, vous pouvez au début, vous entraîner même sur un public qui ne souhaite pas pratiquer cette activité mais qui reste intéressé. Le moyen le plus simple aujourd’hui est, sans doute, de lancer un blog ou une chaîne YouTube ou un podcast sur iTunes ou les trois à la fois. Par exemple, mon élève Laurent BREILLAT a réussi à suivre ce que j’avais réussi à faire avec des blogs et il s’est dit que ce serait génial de créer un blog. Il ne savait pas sur quel sujet alors il est venu me voir et m’a dit « Olivier, écoute j’ai une idée de blog, c’est un blog sur la photo mais le problème, c’est que je n’y connais rien à la photo et je viens juste d’acheter mon premier appareil. Je pense que je serais passionné par ça mais je ne suis pas un expert. Est-ce que tu penses que je peux créer un blog ? ». Et je lui ai dit « Laurent, il n’y a aucun problème, il faut juste que tu sois complètement honnête et transparent avec ton audience sur le fait que tu n’es pas un expert. Positionne toi comme un débutant qui apprend avec ton audience et fais en une force et comme ça tu être davantage connecté aux problèmes que rencontrent les débutants qui pratiquent depuis vingt ans. Et le reste de l’histoire, c’est qu’il a créé son blog apprendre la photo avec un slogan qui résume parfaitement son positionnement « ensemble et pas à pas ». Il a développé ses compétences au fur et à mesure et aujourd’hui son blog est tout simplement le blog le plus populaire sur la photo de toute la francophonie. Il intervient tous les ans comme conférencier au salon de la photo et il a publié un livre chez Eyrolles…etc. Il est aujourd’hui considéré comme un des meilleurs experts de toute la francophonie. Alors, je ne vous promets pas que quand vous allez créer votre blog ou votre chaîne YouTube que vous allez avoir le même résultat que Laurent mais ce que je vous promets c’est que ça va grandement accélérer votre apprentissage et peut-être que, qui sait vous allez peut être un jour compter parmi les plus grands experts dans votre domaine.

Pour procurer le best-seller d’Olivier Roland “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études“, je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous:

 

(Visited 226 times, 1 visits today)

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de