La langue arabe: un véritable trésor universel

0
191
langue arabe

Bonjour ou bonsoir    اَلسَّلَامُ عَلَيكُم

L’ancien ministre français de la culture et l’actuel président de l’Institut du monde arabe (IMA), Jack Lang, vient de publier un livre dans lequel il fait l’apologie de la langue arabe : La Langue arabe, trésor de France (Editions Cherche-Midi, 2020).

L’arabe: un vecteur de richesse culturelle

L’auteur fait œuvre pédagogique en rappelant certaines vérités sur la langue arabe. Il défend l’idée selon laquelle l’enseignement de la langue arabe est un vecteur de richesse culturelle. Ainsi, il défend le plurilinguisme et l’apprentissage de l’arabe dans l’enseignement public, avec la création de postes au Capes et à l’agrégation. Jack Lang faire valoir que l’arabe « fait partie de l’histoire de France depuis François Ier ». En effet, lorsque François Ier fonde le Collège de France, il exige que les enseignements soient assurés en arabe, en grec et en hébreu. À la même époque, Rabelais recommande d’apprendre l’arabe.

Il rappelle aussi que l’arabe est la cinquième langue la plus pratiquée dans le monde et une des six des Nations unies. de ce fait, il est contre la réduction de la langue arabe à un marqueur identitaire. En fait, l’arabe, comme toute autre langue, est d’abord un véhicule de culture et de beauté, bien au-delà d’une région ou d’une religion.

Pas d’amalgame entre “arabe” et “musulman”

Jack Lang insiste sur la nécessité de ne pas amalgamer ou confondre entre les termes “arabe” et “musulman” car ces deux notions sont totalement différentes. En fait, il faut savoir que le pays musulman le plus peuplé au monde est un pays non arabe, à savoir l’Indonésie. Aussi, il existe à travers le monde plusieurs communautés arabes de confessions chrétienne et juive. D’ailleurs, les églises d’Orient au Proche et Moyen-Orient prêchent en arabe.  

Par ailleurs, il est intéressant de savoir que les chrétiens et juifs ont fortement contribué au rayonnement de cette langue. En effet, les chrétiens arabes ou arabophones ont traduit en arabe les grands textes grecs de la philosophie et des sciences, langue par laquelle ces savoirs nous sont parvenus. Quant au premier livre imprimé en arabe, c’était une bible ! Aussi, des juifs arabophones en Andalousie en Espagne ont contribué au développement de la langue arabe, comme ce fut le cas pour le philosophe Maimonide, qui a écrit son œuvre en arabe.

La langue arabe: une langue scientifique

D’autre part, Jack Lang met en avant langue arabe come langue de scientifiques, d’artistes, d’entrepreneurs, la cinquième langue la plus parlée au monde, une langue que nous pratiquons parfois sans le savoir tant elle a imprégné le français – ‘‘café’’ اَلْقَهْوَة [qahwa], ‘‘algèbre’’ اَلْجَبْرْ [aljabar], “la chimie” اَلْكِيمْيَاءْ [al-kimyâ’]…etc. D’ailleurs,  plus de six cents mots français sont d’origine arabe !  

Jack Lang estime, à propos de langue arabe, qu’elle est « un peu plus étrangère que les autres ». Ainsi, au même titre que l’anglais, le chinois, l’espanogl, l’italien ou l’allemand, l’arabe peut être le pilier d’un plurilinguisme véritable.

Jack Lang travaille pour le développement de l’enseignement de l’arabe pour donner du prestige à cette langue.

Un engouement pour l’apprentissage de l’arabe à tous les niveaux 

Jack Lang constate un engouement croissant pour l’apprentissage de la langue arabe dans les filières d’excellence. En fait, plus de mille étudiants l’apprennent à Sciences Po, et les cours ne désemplissent pas à Normale Sup et l’École polytechnique.

Bref, le livre de Jack Lang “La Langue arabe, trésor de France” est un véritable pladoyer pour l’apprentissage de la belle et riche langue arabe.

Je vous invite à réagir à cet articleen laissant un commentaire.

Je vous invite également à partager, sans modération, cet article sur les réseaux sociaux.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments